Karim Arezki

Peintre  - Dessinateur


Un proverbe indien, affirme que « les yeux sont les fenêtres de l’âme ». L’âme est le sujet majeur, révélé à qui sait le voir, dans cette galerie de portraits ou chacun d’entre nous peut se reconnaître.
Dans une série de dessins « mesdames », l’artiste rend hommage à ses amies – amies de longue date ou nouvelles rencontres - reportage en couleur, placé sous le signe de la bienveillance.
Parfois, il arrive que naisse une nouvelle toile, suite à une lecture de poèmes ligériens , consacrés au peintre Olivier Debré, qu’accompagne la voix de Maria Callas, dans le casque - résultat - Mylène- Callas. Ce sont encore les âmes, interpellées par cette étrange trilogie, qui apparaissent dans le miroir sans teint de notre champ de vision.
Les toiles, au cours du temps s’enrichissent et s’envolent vers l’excellence de la qualité du trait.
Des hommages dédiés à Christian Lacroix et à Karl Lagerfeld, valident entre des murs roses, un dimanche matin, l’élégance d’être femme - aller retour sur belles rencontres.
Karim, dans son infinie modestie, ignore encore qu’il évolue désormais dans la cour des grands et son humilité le grandit encore.
Quand le charisme est rejoint par le talent, avec en prime une recherche chromatique qui enthousiasme les plus réfractaires d’entre nous, l’homme , alors reconnu par ses pairs , se classe résolument dans la catégorie ARTISTE. Alors, le bal peut commencer.

Mylène VIGNON - Critique d’Art pour le magazine La Gazette des Arts.

Ballet Carolyn Carlson "Signe" - Opéra Bastille (Paris) - Décors d'Olivier Debré