Recueil de Poésies, "Les Dialogues du Silence"

Mylène Vignon 
publiera en septembre 2011 un recueil de poésie,
"Les Dialogues du Silence" 
aux
Éditions Unicité.



Chers lecteurs,
Je vous invite à découvrir en avant première, la préface de mon recueil de poésie.  Bonne lecture.

Mylène Vignon


Préface 
Catherine Hertault (scénariste)

« Entre nous et notre propre conscience, un voile s’interpose, voile épais pour le commun des hommes, voile léger, presque transparent, pour l’artiste et le poète. … (Qu’est-ce que l’artiste ? C’est un homme qui voit mieux que les autres car il regarde la vérité nue et sans voile). » C’est en ces termes qu’en 1916, Bergson mettait en lumière l’essentiel du regard de l’artiste. Quant aux mystiques, évoqués immédiatement après, ce sont « des hommes qui eurent une vision claire et directe de la vie intérieure. Le mystique pénètre au fond de lui-même ; il découvre ainsi un monde de choses que ne découvrent absolument pas les autres mortels ».

Il n’y a pas de meilleure introduction pour vous présenter Mylène, l’intuitive. En accompagnant plasticiens et sculpteurs comme elle le fait depuis de longues années, elle met en lumière leur regard sur le monde afin qu’ils nous restituent notre essence. Profondément mystique, son élan créateur l’emmène souvent vers l’Art sacré. D’où lui vient cette particularité ? Est-elle réellement en communication directe avec le ciel ou est-ce sa volonté farouche de toucher l’invisible ?

En entrant dans son exposition sur « Marie de Magdala » je fus submergée par une émotion rare. Bien sûr, à travers elle, j’ai reconnu mes propres obsessions. Mais cette rencontre dépassa et de loin, le stade du miroir. Il y avait là dans toutes ces œuvres plusieurs facettes d’un même visage, un visage qui a traversé 2000 ans d’histoire, que j’essayais moi-même de mettre en images mais que la réalité ne semblait pas être prête à accueillir.

Par contre, l’exposition existait, elle. Elle était là, ici et maintenant, réveillant une mémoire, qui ouvrit le chemin jusque Magdala. Je crois que l’exposition prenait Vie car Elle était multiple. Tout au fond d’Elle, chaque femme pouvait reconnaître la sienne. Y voir son amour infini.

De cette rencontre naquit, plus tard, l’idée de « l’embarquement pour la paix », retour symbolique de Marie de Magdala en Israël Palestine. C’est Salle Royale que j’en fus inspirée.

L’émotion créatrice ouvre les voies de l’Intuition. Elle nous guide hors du temps et de l’espace. Les nôtres nous firent voyager. Toucher à la grâce. Marcher sur les eaux, des Saintes-Maries de la mer jusqu’à Jérusalem.

Il est des rencontres qui vous révèlent quand, errant sur un chemin solitaire, vous avez la chance de croiser une parallèle... Même si cette évidence contredit toutes les lois de la géométrie, enfin, vous avez la certitude de ne pas être folle.

Laissez-vous embarquer par Mylène…

Catherine Hertault


Mylène Vignon, Les Dialogues du Silence
Parution septembre 2011 - Éditions Unicité
Préface : Catherine Hertault
Illustrations : Clo Baril

Ballet Carolyn Carlson "Signe" - Opéra Bastille (Paris) - Décors d'Olivier Debré