Message de Charles-Rafaël Payeur

Chers amis,

Avec beaucoup d'émotion, j'ai suivi en direct les événements tragiques perpétrés à Paris le 13 novembre dernier. Au nom de toute notre équipe, ainsi qu'en mon nom personnel, je voudrais d'abord vous assurer de notre plus vive solidarité et de nos prières soutenues en faveur de la « Paix pour Paris ». Dans un premier temps, mes pensées s'orientent évidemment vers les personnes et les familles touchées directement par la perte d'un proche.

Par ailleurs, nous savons que ces attaques barbares ne concernent pas seulement Paris ou la France, mais toute l'humanité. En effet, les valeurs fondamentales de nos sociétés modernes, et au premier rang notre amour de la liberté, sont directement visées par ces actes insensés. Les ennemis de la lumière qui ont frappé Paris sont l'incarnation même des ténèbres et de l'obscurité sans nom.

Il ne faut donc surtout pas céder à la peur ou à l'angoisse qu'ils inspirent, en nous rappelant notamment que les ténèbres ne sont qu'une absence de lumière. Ainsi, ces ennemis ne peuvent avoir un impact réel dans nos vies que si nous accordons une place dans nos cœurs à la noirceur dont ils sont les sinistres hérauts. À l'inverse, en célébrant la lumière et l'amour, ils ne peuvent qu'être vaincus.

Dans cette perspective, je souhaite mettre à votre disposition l'enregistrement d'une récente conférence présentée à Besançon. Il s'agit d'un enseignement particulièrement approprié à ce moment douloureux de notre histoire : il évoque un travail psycho-spirituel destiné à recevoir la lumière et à la transmettre tout autour de nous. Vous y trouverez trois exercices pratiques, dont le troisième est directement en lien avec la situation actuelle.

Je ne peux malheureusement pas offrir à tous cet enregistrement, mais je vous propose de l'obtenir contre un don, selon votre cœur et vos moyens, ce qui nous permettra de couvrir les frais de reproduction du CD et les coûts d'envoi (voir pièce jointe).

En cette période de tristesse et de deuil, puissions-nous combattre les ténèbres en honorant, avec plus d'ardeur encore, la lumière présente au plus profond de nos cœurs.

Fraternellement,

Charles-Rafaël Payeur.


Ballet Carolyn Carlson "Signe" - Opéra Bastille (Paris) - Décors d'Olivier Debré