[regionparisienn6] Ce 12 juin, haïkus avec Pascale Senk + Transgénérationnel avec Bruno Clavier le 26 + Café Valentin le 10/07 + espace des possibles cet été (5/19/08)

Bonjour à toutes et à tous !
Le prochain café aura lieu au Café du Pont Neuf le 26 juin, avec Bruno Clavier ; il nous parlera de transgénérationnel et sexualité. Plus d'info plus bas dans le mail Prochains cafés à la rentrée de septembre.
Les cafés de l'amour animés par Bénédicte Ann s'exportent à Dijon (ce week-end), Montréal, Québec, Sherbrooke, etc. Si vous avez des relations dans ces villes, n'hésitez pas à partager l'information 
En lien avec le dernier livre de BA, "C'est décidé, j'arrête d'être célib!", Albin Michel : Café Valentin le 10/07 à 19h30, rue Montmartre, métro Rue Montmartre ou Etienne Marcel. participation aux frais de salle, 5 euros, boisson comprise. RESERVATION IMPÉRATIVE. Prochaine date le 10/07, attention autre lieu.
Pour commander le livre "C'est décidé, j'arrête d'être célib!" : ici 


 

Lundi 12/06, à 20h00 avec Pascale Senk
Au Café du Pont Neuf, à l'étage (accueil 19h00), début 20h00
Merci de réserver pour faciliter l'organisation de la soirée, nombre de place limité, mail à


COMMENT LE HAÏKU NOUS INVITE À AIMER AUTREMENT

Éloge de l'authenticité et de l'humilité 


Selon Pascale Senk*, les haïkus constituent une véritable révolution susceptible d'agrandir notre vie. Hyper connectés, dispersés, incapables de rester immobiles, nous sommes nombreux à devenir peu à peu des handicapés du goût, du toucher, de la perception. Lire (et accessoirement écrire) des Haïkus permettrait de se souvenir de ce qui risque trop souvent de nous échapper et intensifie le sentiment d'exister. Un Haïku réussi serait trop immense pour être enfermé dans un dogme. Comme la vie, il garde, il garde son mystère en vous touchante au coeur, et de plein fouet. Ou alors, il vous désarçonne et vous déroute. Avec lui, on se sent soudain, et pour un bref instant, plus vivant.

Véritable voie de méditation et d'épanouissement, les haïkus, poèmes courts d'inspiration japonaise, invitent à développer notre attention au monde, à la nature, exprimer notre vie intérieure et nos émotions, à saisir les instants précieux de la vie… De surcroît, dans son incessant rappel à la nature et aux choses simples, le haïku nous éloigne du toc, du too much, du prétentieux. Sa sobriété formelle oblige à se recentrer sur ce qui vaut vraiment la peine d'être saisi… et donc vécu !

Lundi, au café de l'amour, Pascale Senk* nous initiera à la pratique des haïkus. Elle montrera, à travers des mises en situation, comment ils permettent de nous amuser de nos insuffisances, de rire de nous, d'alléger notre ego et aussi de trouver notre liberté dans le cadre. Nous découvrirons comment nous recentrer sur l'essentiel, apaiser nos pensées, rires, nous amuser, ironiser, nous sentir relié en découvrant « l'âme d'un autre »... Que nous soyons novice ou expert, nous nous exercerons nous à être davantage attentifs et à prendre plus l'autre en compte, plus particulièrement dans le domaine de l'amour..

Alors suivons Pascale*, embarquons-nous pour cette promenade dans le monde des haïkus, et nous en serons transformés !

*Pascale Senk est une spécialiste de la psychologie et du développement personnel. Ex rédactrice en chef à Psychologies magazine, elle est aujourd'hui responsable des sujets « psychologie » au Figaro. Elle a découvert l'écriture de haïkus il y a une dizaine d'années,  qu'elle voit comme une voie de conscience et d'épanouissement. Elle est également coauteur de L'art du haïku, pour une philosophie de l'instant, Bashô, Issa, Shiki (Belfond), 2009.

______________________________________________________________

Lundi 26/06, à 20h00 avec Bruno Clavier
Au Café du Pont Neuf, à l'étage (accueil 19h00), début 20h00
Merci de réserver pour faciliter l'organisation de la soirée, nombre de place limité, mail à

Entre archaïsme et modernité : 

la construction transgénérationnelle du couple et de la sexualité

Par un processus transgénérationnel de répétition des scénarios ancestraux, la sexualité, tout en présentant des aspects individuels, particuliers à l'histoire de chacun, est très fortement marquée par un inconscient familial et collectif. Cela permet de comprendre comment les modèles sexuels se transmettent d'une génération à l'autre d'une façon semblable aux fantômes qui les parasitent. Parmi ces fantômes, ceux en rapport avec les abus sexuels hantent particulièrement la sexualité et constituent un problème de société qui questionne fortement la psychanalyse. 


Bruno CLAVIER, psychanalyste, psychologue clinicien, formateur en psychanalyse transgénérationnelle, successeur de Didier Dumas à la tête du "Jardin d'idées" est l'auteur chez Payot, des « Fantômes familiaux » (2013) et des « Fantômes de l'analyste »(2017).



Tarifs 2017

Entrée, tarif normal : 17 euros à l'unité, consommation comprise
Entrée tarif réduit pour les titulaires de la carte de la carte de fidélité, étudiant, RSA (sur justificatifs) : 13 euros, consommation comprise

 


Café du Pont Neuf, à l'étage
14 Quai du Louvre 75001 Paris
Métro Pont Neuf ou Louvre
____________________

 


Envie de découvrir un lieu qui propose une vingtaine d'ateliers par jour, au choix, dans l'esprit du café de l'amour et du développement personnel ? N'hésitez pas, l'espace du possible est fait pour vous : http://www.jardiner-ses-possibles.org J'animerai un atelier par jour du 5 au 19/08.

Notre partenaire pour voyager autrement partirseul.com est un nouveau concept de voyage qui s'adresse à toute personne seule désirant voyager avec d'autres personnes. Ces voyages ne sont pas réservés qu'aux célibataires, mais à tous ceux dont les conditions de vie font qu'ils se retrouvent isolés pour leur voyage, ou dans l'impossibilité d'être accompagnés. Des voyages exclusifs ou spécialement conçus sur mesure par les organisateurs. Il n'y a aucune association avec quelconque autre voyagiste. Plus d'infos : ici




Pour vous désinscrire, envoyez mail avec l'objet en entier (pour identifier la newsletter concernée) et indiquez « remove ». Veillez à ce que le mail de réponse corresponde à celui qui reçoit la news.

Ballet Carolyn Carlson "Signe" - Opéra Bastille (Paris) - Décors d'Olivier Debré